Au seuil de ma demeure …

 

Qui que tu sois, tu es le bienvenu sur ce blog...même si tu n'as pas réalisé de grands voyages ! Car le voyage, le "vrai" (les chemins me l'ont divinement murmuré) c'est l'amour et l'écoute que tu portes en toi !

 

Ecouter un oiseau

Sourire à un inconnu

C'est déjà partir

C'est forcément aimer ...

MERCI d'être venu jusqu'ici !

 

Sabine

 

Quelque part un écho…

135- et beaucoup d'émoi!

La pensée vient en marchant (Nietzche)


L’essence même de cet espace..

 

Le cœur est dans chaque être

et dans chaque chose

j'aime aller à cette encontre

et en partager la lumière ...

C'est à la lueur de cette sublime chandelle

qu'avancent main dans la main

mes pas mes images et mes mots !

 

Sabine

 

Sourire de l’instant

 

Je ne puis toujours libérer mes pas comme je le souhaiterais vers ce chemin virtuel que j'affectionne tant !

Mais, chut, le temps ne me voit pas toujours et je parviens de temps à autre à venir, ici, lui dérober dans ses poches ma friandise préférée ........"le partage" !!!

 

Une pèlerine des sentiers du coeur.

 

Ame-heureusement …

 

P1090487 (Copier)

 

 

La poésie de l’âme fait de nos rides des sentiers de fleurs et de notre visage une rivière chantante où chaque mot ensoleille le silence …

(Sabine)

 

————-

 

La surprise, c’est pour bientôt !

Ce n’est plus qu’une question de quelques jours …

MAIS

sachez qu’elle va vous demander du temps, à vous aussi, pour la savourer !!!

(Chuuuut,  j’en ai déjà trop dit !)

 

 Ame-heureusement vôtre  !

 

N’essence

 

 

L’enfant naît, contre l’écorce de son histoire, la sève du bonheur coulant déjà dans son regard …

                                                                                       (Sabine)

 

 

P1090335 (Copier)

 

 

 

La petite soeur de Kirikou est née le 7 avril et porte le doux nom d’Esaïah …

 

P1090456 (Copier)P1090437 (Copier)

 

 

“Cette fleur-là,

et bien plus que toutes les autres,

je vais l’arroser de tout  plein d’amour !”

(Kirikou)

 

 

P1090443 (Copier)

 

 

Pour toi Esaïah,

l’éclat des genêts rendant fou amoureux l’océan …

 

Une mamie heureuse.

 

 

Quand l’âme veille …

 

 

Pour le partage de mars de “grainesdevie“, voici ma participation !

(dont je fais également profiter les Passeurs de mots)

 

 

IMGP2501 (Copier)

Que tu es belle, Cannelle !

 

 

Quand l’âme veille …

 

 

Sous les étoiles qui crépitent

ou le doux flambeau du soleil,

tu ne dors pas, je le sais,

tu médites,

c’est toute ton âme qui veille !

Que vois-tu donc à travers la brume ?

Est-ce le sourire de l’amertume,

le visage de l’homme dans ses tourments !

Ce soir, afin d’en être sûre, je me suis assise,

patiemment, 

à l’ombre de ton bonheur…

J’ai tenté d’écouter

le vent, la mer, les fleurs.

Mais, soudain, effondrée,

j’ai entendu des pleurs …

Que t’ai-je fait 

ma fée, mon une,

l’homme ignore tout de vos douleurs !

Si un jour, par sottise,

dans ton être

j’ai semé des blessures,

accepteras-tu  qu’ici

soit rayé le mot maître

et que je grave en toi,

de ma plume,

tout l’amour que j’ai pour toi

dans le coeur …

 

(A notre “Cannelle” : Sabine)

 

 

_____________

 

 

Je vais toujours ça et là, comme l’oiseau par les saisons, au rythme des “récréations” que le temps veut bien m’accorder pour venir ici !

Mais, cette fois, même pas de récrés …

Je fais une longue pause pour vous offrir une

“surprise” !

 

Et j’ai besoin de la faire, ou, plutôt,

d’y retourner !!!

(Ah, fieffés curieux

pas plus vous n’en saurez ….eh eh eh !)

 

Je reviendrai entre temps, peut-être, 

vous déposer un petit billet …

 

D’ores et déjà,  je vous souhaite un 

Joyeux printemps !

 

 

 

On m’a colporté …

 

 

Je ne voulus pas croire à ce qu’on venait de me raconter …

 

Il se tramait des choses étranges dans une peupleraie, jadis occupée par des druides cueilleurs de gui !

 

 

Il paraît que,

la nuit,

ils s’abreuvent du reflet des étoiles et deviennent, au petit jour, des “cracheurs de rosée” …

 

 

P1090300 (Copier)

 

 

 

que

les feuilles, en les voyant, s’élèvent en donjons hantés ….

 

 

P1090303 (Copier)

 

 

 

que

la brume, apeurée, se cache en tremblant derrière les larges troncs …

 

 

P1090305 (Copier)

 

 

 

et que,

sous les pas de ces mages celtes ,

les herbes folles se transforment en chevelures endiablées,

 allant s’accrocher au cuir feuillu des saules ,

où viendraient s’épandre tous les sanglots du ciel  !

 

 

P1090309 (Copier)

 

 

 

 

Tout ceci me fut “colporté”, en chemin, par cette pauvre grand-mère,

conteuse à ses heures …

 

 

P1090316 (Copier)

 

 

 

Si cette vieille conteuse fantoche,

assoiffée de commérages,

effraie quelque peu

les habitants des lieux,

elle fit aussi dans ma caboche

de jolis ravages !

 En mon âme alors, voyageuse,

j’ai rondement aspiré

à poser sagement mes pensées

et à ne plus rêver que de fleurs !

 

 

P1090308 (Copier)

P1090317 (Copier) 

 

 

 

——————-

 

 

Chuuuuuuut …

mon “tendre loulou des îles” écoute cette petite histoire, née d’une de mes  flâneries matinales !

Je lui dédie en remerciement du superbe cadeau qu’il m’a offert pour la fête des grands-mères …

 

 

P1090298 (Copier)

 

 

 

Il était deux amis …

 

 

Pour la communauté des “Passeurs de mots” dont le thème du mois nous pose une question exaltante, à savoir :

“Que nous inspire cette photo, offerte par notre amie Soledad” ?

 

 

 

 

 

Je vous propose deux chemins pour aller à la rencontre de mon inspiration …

 

Celle de l’écoute, bercée par ma voix,  vous réchauffant peut-être au coin d’un feu

 

 

 



(Prenez bien soin d’éteindre le lecteur du blog, afin d’éviter toute cacophonie !)

 

 

   

Ou celle de la lecture, avec un chat ronronnant sur vos genoux ….!

 

OU

peut-être les deux, ce serait encore mieux !

On peut en créer des chemins,

tant qu’on veut !!!

 

 

Il était deux amis

 

Voici une barque

sans rame ni couleur,

dont les mots s’émiettent

dans le gris de la terre,

Apeurés

par le silence de l’eau,

Etouffés

sous l’âpreté des pierres !

Et voici un arbre

sans feuille ni oiseau,

danseur au dos cassé,

aux membres devenus frêles,

Ne le portant plus vers le haut !

 

Sur l’un l’autre ils veillent,

joignant leur pauvreté,

leurs faims, leurs rêves,

leurs douleurs !

Ensemble

ils regardent la mer,

aspirant en secret

à un miracle, un sauveur …

Et nous voilà arrivant, 

nous,

 passeurs de mots,

sur notre fringant radeau

en bois de frisson,

recouvrant leurs bleus

d’un manteau de velours

en fibre de lumière

et de grand merveilleux !

Et puis voici mes mots

qui donnent sans compter,

simplement inspirés

par le tempo du coeur …

 

Dès lors emportés,

par les voiles de notre ardeur,

ils comprennent soudainement

à quel point

l’amitié vraie,

celle scellée dans la misère

et la force du temps,

pouvait mener loin,

si loin,

vers des rivages inespérés,

tendrement prodigieux !

 

Alors,

il s’est mis à pleuvoir

dans leurs yeux

des pétales de fleurs …

Retournez donc vous promener

sur l’image,

et vous y trouverez,

en hommage,

des bouquets de bonheur !

 

Sabine.

 

 

Mais,  j’y pense, vous n’avez peut-être ni feu ni chat ?

Si c’est le cas,  je vous les prête pour quelques heures ….

 

P1090240 (Copier)P1090291 (Copier) 

 

 

Post-Scriptum

  • chemin-je-t-aime
  •  Je marche et j'écris pour Aimer...Chacun de mes pas, chacun de mes mots me faisant tout à la fois renaître et ouvrir les bras ! La photo est aussi ma plus fidèle compagne...Elle est ma balise sur les sentes de l'émotion et du temps !
  • Retour à la page d'accueil
  • : 18/12/2010
  • Mis à jour le : 22/02/2013


 

 1123f

SOS pour Corinne

Ne l'oublions pas !
S'il vous plait, prenez un peu de votre temps pour lire l'histoire bouleversante de Corinne.

 

Emue par…


Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !


Sabine

ou SAB-Lyse.


A la mare-aile ….

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles

Danseront à tire-d'aile

dans la ronde du bonheur.

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH ! frais,

folie à l'endroit

raison à l'envers !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Inscription à ma newsletter

Ecoute

 

 

A-t-on appris à nos silences à devenir magiciens,

à faire crépiter des flammes dans l'antre de nos ciels gris

ou faire couler,  entre les pierres de nos coeurs en ruines, des rivières enchantées ?

Non, bien sûr que non !

Cette magie est en nous ...  (Sabine)

1001 fontaines pour demain !

NM Médical, distribution de matériel médical

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si vous souhaitez en emprunter, pourquoi pas ? L'émotion est à tout le monde ! Faites-le moi juste savoir et pensez toujours à relier votre désir assouvi à un lien vers mon blog ...MERCI !       Sabine.

Mon premier livre

P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées

venues se poser

comme feuilles au vent,

sur 160 pages illustrées

de mes photos couleur.

 

C'est ICI

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !

Compostelle

comdom burgos juillet 2008

 

Compostelle

 

Au pays de la tendresse

 

Toi, l'Auvergnate

 

Notre voyage solidaire

 

Rencontre avec les Vautours

 

Le chemin de Stevenson

 

Mon plat pays

Plat pays printemps 2011

 

Les journées d'Evajoe

 

Compostelle : de Cluny au Puy

 

Les jours heureux

 

Autour de Crazannes

 

Protégeons-la !

Votez pour mon blog